Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

  • Français
  • English
  • Nederlands

Les Orchidées sauvages...

On ne le sait pas forcément, mais le Périgord recèle bien d’autres trésors que la gastronomie, et si l’on regarde du côté de la flore, on trouve même des orchidées… dont certaines variétés sont visibles sur le domaine du Château le Verdoyer…

Attention ! Cette espèce bénéficie d’un programme de protection du Parc Naturel Régional, il est demandé de ne pas les cueillir !

 

Genre Orchis

Ce genre comporte un grand nombre d'espèces, dont 5 existant en Périgord.
4 sont très présentes sur le territoire du Parc Naturel régional Périgord Limousin. La cinquième, Orchis militaris, est présentée avec les autres orchidées du département.
L'étymologie du nom Orchis vient du Grec: "orchis" signifie testicule, et se réfère à la forme des tubercules de la plante. Cette ressemblance a valu aux orchidées de figurer dans un bon nombre de recettes de grand-mères destinées à améliorer ou diminuer la fécondité, voire à déterminer le sexe du futur enfant.
Une orchidée de la famille « Orchis » est assez polymorphe, c'est-à-dire qu’on retrouve généralement une division du labelle en 3 lobes, et les pétales ainsi que le sépale dorsal réunis en casque. Les sépales latéraux peuvent être écartés ou rassemblés avec le casque.

Orchis Mascula (Linné) Linné 1753 : orchis mâle

L'espèce doit son nom à ses tubercules aux formes suggestives.
On la rencontre fréquemment fin avril - début mai sur le bord des routes, où ses grappes de fleurs violettes, vivement colorées, tranchent sur le vert de l'herbe.
En dehors des talus, où elle peut former des colonies de plus d'une centaine de pieds, on la rencontre également sur les lisières, les bords de chemins, les prés, voire dans des sous-bois clairs où elle fleurit avant que les arbres et arbustes n'aient développé leurs feuilles.
A la bonne période, promenez vous sur le terrain, vous en trouverez certainement.
C'est une espèce assez commune, que l'on ne peut pas confondre avec une autre dans notre région.

Orchis Purpurea Hudson 1762: Orchis pourpre

Cette espèce, qui doit son nom à ses couleurs vives, est un joyau des prairies sèches sur sols calcaires. On peut également la rencontrer en sous-bois, où comme l'Orchis mâle, elle fleurit avant l'apparition des feuilles sur les arbres.
La plante est robuste, atteignant souvent 50 cm, avec de nombreuses fleurs blanches et pourpres.
C'est une espèce assez commune dans les milieux favorables, qui se repère de loin, et qui est facile à reconnaître.

Orchis Simia Lamarck 1779: Orchis singe

Cette espèce doit son nom à la forme de son labelle, dont les lobes fins et recourbés évoquent des membres simiens.
La plante est de taille moyenne, environ 30 cm. Les fleurs ont un casque assez pâle, blanc rosé.
C'est une espèce rare et protégée en Dordogne.

Orchis anthropohora ( = Aceras anthropophorum) (Linné) Allioni: Homme pendu

Le nom de l'espèce est bien évidemment dû à la forme du labelle qui évoque une silhouette humaine.
C'est une plante de taille moyenne à assez petite. Les fleurs nombreuses et assez petites. Leur coloration est assez variable en intensité suivant les stations et les individus. Les sépales et les pétales sont réunis en un casque verdâtre à brun, parfois beige assez clair.
C'est une plante de pleine lumière, rarement  mi-ombre, qui croît sur les terrains calcaires secs. Elle est assez fréquente, dans les milieux favorables, aux alentours de Thiviers.

 

Notre chaine YouTube

Aimez-nous sur Facebook