Hautefort, le château

Une architecture unique en Périgord

L'imposante silhouette du château de Hautefort se dresse sur un plateau dominant les vallées de la Beuze et de la Lourde.

Outre ses élégantes façades, le château possède de très jolis jardins à la française ainsi qu'une riche collection de mobilier des 17e et 18e siècles.

Le château de Hautefort a été construit sur un site stratégique qui fut en son temps un camp romain.
Il faut dire que depuis les hauteurs de ce plateau dominant les vallées alentours, la position bénéficie d'excellents points de vue sur l'ensemble de la région.

Tout d'abord forteresse médiévale,  le château va prendre son apparence actuelle au 17e siècle.

Le marquis de Hautefort, premier écuyer de la reine Anne d'Autriche et conseiller du roi Louis XIII, dépense une large partie de sa fortune à embellir cette demeure familiale et à bâtir l'hospice de Hautefort.

C'est à cette époque que la forteresse devient une demeure de plaisance, très rare exemple d'architecture classique en Périgord.

Après avoir traversé des périodes tumultueuses telles que la Révolution, le château, devenu inhabitable est acheté par le baron Henry de Bastard et son épouse, bien décidés à lui rendre son prestige passé.
Après le décès de son mari, la baronne poursuit seule la restauration du château.

Le visiteur découvre dans un premier temps le château depuis la route située en contrebas avant de pénétrer dans la cour de l'imposante bâtisse en empruntant son pont-levis.
Fermée sur trois de ses côtés, cette cour s'ouvre sur l'Est et sur la terrasse où s'étendent les jardins à la française, venus embellir le château au 19e siècle.
Ensuite, des hauteurs de ses tours arrondies aux massives charpentes jusqu'aux souterrains voutés, il est possible de parcourir les salles au riche mobilier des 17e et 18e siècles.

Toutefois, l'une des meilleures occasions pour se plonger dans l'histoire du château sont les visites théâtralisées qui prennent place tous les mercredi soirs de juillet et août.
Des reconstitutions en costumes sont en effet organisées pour redonner au lieu son lustre passé.

Images: